Fonction publique : quels leviers activer pour prévenir l’absentéisme ?

  • Actualités
  • 05 juillet 2017

Afin de gratifier les présents au sein de sa collectivité, Madame La Maire de Romans sur Isère a mis en place une prime d’intéressement.

L’absentéisme représente un coût de 1.6 million d’euros par an avec un taux de 9,62 à Romans sur Isère. C’est donc en s’appuyant sur un audit réalisé par Cegape que Madame La Maire a intégré la prime au sein d’une négociation sur le temps de travail.

Les fonctionnaires primés aux résultats et à leur présence

Le taux de satisfaction des usagers sera calculé chaque année et portera sur 4 thèmes :

  1. la qualité des services rendus à la population,
  2. la sécurité publique,
  3. les relations à l’usager
  4. le cadre de vie

Les résultats serviront de base au calcul de l’enveloppe de la prime distribuée :

  • 0 absence : l’agent percevra 100 % de la prime + 1 bonus
  • 1 absence : l’agent perçoit 100% de la prime
  • > 1 absence : l’agent ne touchera rien

Derrière tout ça, il y a Cegape

Afin de pouvoir proposer des solutions, Sidonie et Séverine ont mené des entretiens collectifs et individuels auprès d’un échantillon représentatif des agents.

« Nous avons d’abord fait un diagnostic de l’absentéisme afin d’établir un plan d’actions adapté. Les actions ont ensuite été intégrées dans un protocole d’accord.  » (Sidonie Tulars)

Une des préconisations majeures a été l’attribution d’une prime de performance afin d’agir sur les présents qui compensent les absences d’autres collaborateurs.

5 axes d’actions sont ressortis :

  1. Communication/stratégie
  2. Gestion des RH,
  3. Relations humaines
  4. Santé-Sécurité
  5. Organisation du travail 

« Nous avons également travaillé sur d’autres sujets : un guide à l’évaluation professionnelle, une charte de bonne gouvernance et de management, une check-list du manageur […] Cette prime de performance collective s’inscrit dans une démarche globale de développement des RH » (Séverine Reboullet)

 

 


Fonctionnaires : une maire veut instaurer une prime à la satisfaction

En chiffres